Bienvenue sur le site internet de la commune de Pompiers Corsier



Raccourcis clavier

Les raccourcis suivants sont toujours placés au début de chaque page. Ils sont invisibles pour le grand public :
retour à la page d'accueil Alt+0 accès direct au menu de navigation Alt+1 accès direct au contenu de la page Alt+2 accès direct au module de recherche Alt+3 accès direct au plan du site / sitemap Alt+4
  • PDF
  • Druck Version
Dernier événement | Prochain événement

Exercice 1907

1 mars 1907 - 1 mars 1920

Exercice du 21 avril 1907 à 7 h. 30
Inspection des bouches à eau et du matériel.
Ecole du soldat.
Exercices théoriques de la pompe et du char de course.

Exercice du 28 avril 1907 à 8 h. 00

Seulement pour les cadres (distribution de cornettes)
Exercice de commandements.
Exercice de signaux à la cornette.

En 1907, nos pompiers doivent intervenir lors de trois incendies à l’extérieur de la commune :
• A la Capite, le 21 juin 1907
• A Chères, commune de Collonge-Bellerive, le 1er septembre 1907
• A Vésenaz, le 22 octobre 1907, et …
• A Gy, le 6 décembre 1908.

Après les interventions extérieures, nos valeureux sapeurs sont intervenus à Corsier, en 1909, au Café Blanchard (qui se situait dans l’allée actuelle qui mène à la résidence de l’Ambassadeur d’Allemagne). En 1910, le café fût reconstruit à l’angle du chemin du Château et de la route de l’Eglise où se trouvent actuellement de nouveaux immeubles.

Si nos pompiers étaient vaillants et assuraient au mieux de leurs possibilités, la sécurité dans la commune, ils avaient droit à quelques moments de détente.
Dans les années 1920, la compagnie méritante fit une sortie à Chamonix, le train fit une halte à la Roche sur Foron. Mimi Pinson, soit François Argand eut un gros besoin urgent, il dut poser culottes, et entre temps le train après avoir sifflé trois fois comme dans le film, repartit pour la prochaine destination. Notre valeureux Mimi Pinson, tout perdu de se retrouver seul, prit la route et revint à pied à Corsier.

Dans les années 30, la solde du sapeur était en moyenne de Fr. 2.25 par exercice, mais une arrivée tardive était pénalisée de Fr. 0.50 et une absence à un exercice était amendable de Fr. 2.--.

vers l'aperçu